Assurance VTC : tous ces détails importants à connaitre à son sujet

Ces dernières années, le milieu des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) a connu un développement assez rapide. Cela est énormément propulsé par l’apparition de plateformes comme UberAllocab et autres. L’activité séduit par conséquent de plus en plus de personnes, qui s’y engagent pour de nombreuses raisons. Avant d’y adhérer, il est important d’en savoir plus sur l’assurance VTC et ses divers détails. Voici l’essentiel à ce sujet.

 

Quelle assurance pour un VTC ?

 

 

Les règles qui régissent le secteur des VTC sont assez strictes aujourd’hui. Cela se comprend aisément, puisque l’activité s’est énormément développée au cours de ces dernières années. Pour exercer en toute légalité, vous aurez besoin d’une assurance VTC particulière. Concrètement, cela signifie que le contrat d’assurance auto particulier de base n’est pas suffisant. Vous transporterez des tiers et serez payé pour cela.

 

Par conséquent, vous êtes obligé de souscrire à une Responsabilité Civile Professionnelle. Il s’agit d’une garantie qui vous protège en tant que chauffeur VTC, contre les risques professionnels comme :

  • La perte de bagage ;
  • Un retard qui génère des dommages non négligeables pour le client ;
  • Etc.

 

Aujourd’hui, toutes les plateformes de VTC s’assurent que leurs chauffeurs ont ce type de couverture. Par ailleurs, vous devrez fournir une attestation d’assurance. Il s’agit d’une disposition légale en vigueur depuis 2014.

 

À propos de l’assurance RC pro pour VTC

 

Une assurance flotte VTC RC pro exploitation couvre particulièrement votre activité de chauffeur VTC. Grâce à elle, vous vous déchargez des conséquences financières liées à des irrégularités qui pourraient survenir dans l’exercice de la profession. Entre autres, il peut par exemple s’agir d’un manque d’attention ou d’une imprudence. Les situations où vous pourriez faire preuve de maladresse avec des impacts négatifs sont légion.

 

Il faudra donc souscrire une RC pro exploitation, en plus de l’assurance RC pro circulation. Cette dernière vous fait seulement bénéficier d’une couverture en cas de dommages causés à une tierce personne sur la route. Depuis 2014, les VTC ont l’obligation de souscrire une RC pro exploitation. Avec une telle assurance, vous êtes couvert quant aux préjudices qui pourraient être causés à autre. Cela est valable en dehors de l’usage en circulation de votre VTC.

 

Voici un aperçu des dommages qui seront couverts :

  • Corporels : les cas de blessures en ouvrant par exemple la portière au client ;
  • Matériels : une dégradation involontaire du bagage transporté ;
  • Immatériels : vous faites rater l’avion au client en vous trompant d’adresse.

 

Lors du choix de votre contrat, vérifiez bien que vous n’êtes pas limité financièrement en ce qui concerne l’indemnisation. Il s’agit de celle que peut recevoir le client transporté, s’il est victime de dommages corporels par exemple.

 

Quel budget pour une assurance VTC ?

 

 

 

En fonction des compagnies d’assurances, les coûts des contrats varient énormément. Pour ne pas en arriver là comme icicomparez les prix RC pro exploitation et RC pro circulation avant de choisir. En général, les prix vont du simple au double en considérant la même couverture offerte. C’est pour cette raison que des accords se nouent entre les plateformes de VTC et les assureurs. En tant que chauffeur, vous profitez de remises intéressantes.

 

  • Elles peuvent atteindre 10 % du prix des cotisations. De nombreux critères permettent de déterminer les différents coûts. Les voici :
  • Le véhicule à assurer ;
  • La stratégie commerciale de la compagnie d’assurance ;
  • Le profil du chauffeur ;
  • Le type de couverture.

 

Outre tous ces détails, le prix total de vos assurances est également fonction de la ville dans laquelle vous exercerez l’activité VTC. Pour vous faire une idée, notez qu’il faut prévoir quelques centaines d’euros annuels pour la RC pro exploitation uniquement. En ce qui concerne la RC pro circulation, le coût est largement supérieur.

 

Les assurances obligatoires pour votre VTC

 

Comme dit plus haut, vous devrez avoir une RC circulation en plus de la RC pro exploitation. Certains spécialistes de la question pourront vous en apprendre plus comme ici. Il s’agit d’une prescription du Code des assurances. Comme tous les conducteurs, vous devrez au moins avoir une assurance auto au tiers. Elle couvrira les probables dommages dont serait responsable votre voiture sur autrui. Ils peuvent être immatériels, corporels et matériels.

 

La loi vous oblige à avoir au moins une RC pro. Auprès des plateformes VTC, il ne vous sera pas en général demandé des garanties autos supplémentaires. Cependant, vous avez la possibilité d’opter pour un contrat plus étendu avec des garanties contre :

  • Le vol ;
  • Le bris de glace ;
  • L’incendie.

 

Indépendamment de la compagnie d’assurance, vous pourrez choisir entre diverses formules et options. Le seuil de couverture varie aussi selon vos besoins, et le budget dont vous disposez. L’idéal serait de vous assurer contre tous les risques liés à la conduite professionnelle. Considérez aussi ce que vaut votre voiture. Avec une assurance tous risques, vous avez droit à :

  • Une garantie personnelle du conducteur : en ce qui concerne les dommages dont vous pourriez être victime en cas d’accident ;
  • Une garantie tous dommages : qui vous offre une indemnisation même s’il s’agit d’un accident responsable.

Assurance VTC : quelles garanties recommandées ?

 

 

En tant que chauffeur VTC avec ce profil, vous serez pendant de longues heures sur la route. De grands risques planent aussi bien sur vous, que sur votre voiture et même les passagers. Pour toutes ces raisons, l’idéal serait de souscrire une RC pro circulation. Elle doit comporter les garanties et services optimaux, qui permettront d’avoir un bon chiffre d’affaires. Cela est d’une grande utilité, surtout si la voiture doit être immobilisée pour une raison ou une autre.

 

Ainsi, votre voiture sera fonctionnelle à tout moment. Même si une panne survenait, vous pourriez reprendre l’activité dans les meilleurs délais. Voici quelques-unes des garanties importantes pour un chauffeur VTC :

  • Garantie d’assistance 0 km ;
  • Protection juridique ;
  • Garantie valeur à neuf ;
  • Mise à disposition d’un véhicule de remplacement ;
  • Versement d’indemnités journalières ;
  • Prise en charge de frais de stage de récupération de points.

 

Évidemment, il faudra prévoir un budget pour chacune de ces garanties. Elles augmenteront toutefois votre niveau de sérénité, dans le cas où un sinistre surviendrait.