Le VTC indépendant, un an déjà

Il faut toujours se BATTRE ! (1 an déjà)

Le blog va bientôt fêter 1 an d’existence. C’est l’occasion de faire le point sur mon parcours et de vous dévoiler quelques trucs un peu perso. De vous parler de moi. Ce qui m’est arrivé, ce qui m’arrive et ce qui va probablement arriver.

 

 

Ca fait presque un an que j’ai lancé ce blog, j’ai acheté le nom de domaine exactement le : 22 décembre 2015. J’ai « rapidement » écris mon premier article, puis un 2ème, un 3eme etc …

 

J’aurais du le faire plutôt parce que je ne pensais pas avoir autant de lecteurs et autant de personnes qui s’intéressent à ce que je raconte. J’ai aidé des tas de VTC en « IRL » pour leurs sites web, pour leurs stratégies, pour leurs marketing mais jamais en virtuel.

 

J’ai hésité plus de 3 jours avant de mettre en ligne mon premier article. Peur du ridicule peur d’échouer, peur d’être jugé. Mais j’ai appris à m’en foutre complètement. La seule chose qui compte c’est l’effort et le travail !

 

“Les autres parlent, moi je travaille.”

c’est de Pablo Picasso

 

Je me rappelle très bien à cette époque (été 2015) je venais de plaquer mon travail. Une prison depuis plus de 5 ans.

 

Ma vie avant ce blog ?

 

Je m’occupais de la communication dans une grande entreprise. Je perdais mon temps et mon énergie. 35h par semaine à travailler et à mettre en place des stratégies qui rendaient riche mon patron et qui ne n’apportaient RIEN !

 

J’ai fait quelques choses que la plupart des « gens normaux » seraient horrifiés rien qu’à l’idée d’y penser ! J’étais salarié, je gagnais très bien ma vie, j’avais un poste prestigieux « au calme » derrière un bureau, une mutuelle béton armé, des tickets resto, des collèges …  etc. … J’ai tout plaqué !

 

J’avais besoin de changer de vie ! J’ai de la chance, je suis entouré par des personnes qui le comprennent, ( … bon à part mes parents qui eux sont angoissés … ) Quand ma femme m’a dit « fait ce qui te semble le mieux ».

 

J’ai donc cassé mes chaînes et j’ai envoyé un courrier le Vendredi … Lundi matin j’ai signé mon départ.

 

Pour le bien de ma famille !

 

Pourquoi ? Pour un tas de raison entre autre un événement inattendu un « électro-choc » qui a bouleverser notre vie.

En avril 2015 Ma femme a mis au monde notre 2ème fille, une prématurée de 23 semaine ( 5 mois de grossesse à 900g) … Je m’en rappelle comme si c’était hier.

 

C’était un mardi matin, on se préparait à partir au taff quand elle m’annonce qu’elle a perdu les eaux .. hein … mais … quoi ? On part en urgence à l’hôpital de Saint Mandé et une infirmière me dit calmement :

 

« Monsieur votre femme est entrain d’accoucher »

 

C’était comme ci quelqu’un m’a versé de l’acide dans le crâne, je ne comprenais pas ce qui se passait …

 

Transportée en urgence à un autre hôpital « Robert Debré », ils ont réussi à garder le bébé dans son ventre une semaine supplémentaire. Au bout de 7 jours ils ont eu peur d’une infection. Puisque la poche des eaux était rompu, ils ont décidés de la sortir de la …

 

On a eu droit à un discourt affreux : « Monsieur, Madame, votre bébé va sortir. Et à ce terme, il y a de fortes chances qu’il ne survive pas. Il y a de grandes chances qu’il soit handicapé, qu’il ne vois pas, qu’il n’entende pas, qu’il ne marche jamais …  »

 

Et le pire c’est quand ils nous ont dit :

 

« A partir d’aujourd’hui il n’est pas question de vous projeter dans le futur ! Vous allez vivre et profiter de votre enfant au jour le jour, parce que demain tout peu s’arrêter … demain il se peu qu’elle ne survive pas …  »

 

C’était les montagnes russes tous les jours !

 

Je vous la fait courte. Elle est née le 4 Avril 2015, elle était horrible, elle était pas fini. C’était un morceau de viande de 900g … Mais elle respirait toute seule 🙂 ! Ouf première victoire ! Elle était vivante.

 

00325689-3      00325689

 

Ensuite ça était un parcours du combattant, 3 mois d’hôpital, 3 services différents, les tubes et les câbles de partout, les bips des appareils. Le « va et vient » des médecins spécialistes, des infirmières, des curieux … La maman qui se sent coupable et qui descend progressivement très très très très bas … qui se pose pleins de questions : « Pourquoi? … Comment? … Qu’est ce que j’ai fait ?… »

 

C’était horrible, on pouvait même pas la caresser elle n’avait pas de peau ! Elle était entrain de finir sa croissance et son développement à l’extérieur du corps de sa mère … c’est un truc de malade ?!

 

Et en plus on rentre à la maison tous les soirs sans le bébé, qui lui, doit rester tout seul à l’hôpital … C’était dure, c’était un enfer pour ma femme, pour moi, pour notre première fille, pour nos parents qui suivent de loin impuissants …

 

Mais on n’a pas baissé les bras, au contraire, on s’est battu jusqu’au bout du bout. Nuits blanches sur nuits blanches, pendant des mois. On a intégrer l’idée que le pire peu arriver …

 

Un electro-choc pour comprendre

 

Quand tu vis des épreuves comme ca, ton boulot, ton parton, l’argent ca n’a plus aucune valeur ! Tout ce qui compte c’est ta famille. Y a une voie qui te dit « Ta famille a besoin de toi, tu dois leur consacrer plus de temps, arrête, arrête tout, arrête de vendre ton temps et d’enrichir ton parton ! »

 

C’était un vrai électro-choc qui m’a fait comprendre pleins de choses et qui m’a fait changer de vie.  D’ailleurs le jour ou j’ai remis ma lettre d’adieu, je suis sorti faire les courses, j’ai reçu un appel. C’était l’hôpital :

 

« M. RIHANI ? C’est Céline de la néonat. Je vous appelle pour vous dire de venir chercher Délia, elle est prête à sortir, elle est prête à rentrer à la maison … »

 

Quel hasard, le jour ou je plaque mon travail, je récupère ma fille ! Quelle joie et quel soulagement.

 

C’est pas la première fois que ca m’arrive !

 

Aujoud’hui elle va bien, elle a bien grandi, elle a rattrapé son retard, elle voit, elle marche et elle entend. Elle a quelques soucis d’eczéma de temps en temps mais rien de grave.

 

C’est que du bonheur, elle rend folle son assistante maternelle à courir et sauter de partout 🙂 Maman va mieux aussi, elle a repris le travail et la vie continue …
Aujourd’hui j’ai beaucoup de temps libre et je remercie le bon DIEU pour tout ca. C’était une épreuve mais qui est loin derrière nous.

 

On a tous besoin d’un électro-choc de temps en temps. Une bonne « claque dans la gueule » pour comprendre et réaliser qu’il faut changer de cap.
C’est aussi un éléctro-choc qui m’a fait quitter un autre travail encore plus prestigieux, il y a plus de 7 ans.

A l’époque je vivais à Tunis, je dirigeais une filiale Lilloise basé la bas. J’ai tout plaqué pour venir tenter une nouvelle aventure en France avec beaucoup d’ambition et 200€ en poche ! Je vous raconterai tout ca dans un autre article 🙂

 

Je suis et je reste confiant !

 

Aujourd’hui, je suis heureux, la famille va bien, je fais ce que je veux quand je veux. Le blog et mon projet progressent rapidement.

 

En moins d’un an, j’ai écrit plusieurs articles, réaliser quelques vidéos, 2 formations et je suis entrain de finir la 3eme. Et c’est pas prêt de s’arrêter.

 

C’est pas parfait, je ne suis pas encore à l’aise en vidéo, j’ai des progrès à faire en écriture. Je suis conscient de tout ça. Je travaille dure pour m’améliorer et pour vous apporter toujours beaucoup plus de valeurs dans mes contenus.

 

Mais je suis fier d’avoir aidé et inspiré plus d’une centaine entrepreneurs et de chauffeurs :

Xavier
Hichem
Mohamed
THIERRY
Stéphane
Sidi-mohammed
Pascal
Mamadou
THIBAULT
Samuel
Amani
Mhamed
Chakib
Matthieu
Pascal
Alexandre
Younes
Manuel
Laurent
Khaled
Mourad
Fouad
Nourdine
Hassen
François
Jean-Denys
Lucas
Jennyfer
Farid
Steeve
Ahmed
Youssef
YVONNICK
Riad
Mahmoud
CHRISTIAN
Loïc
Alexandre
Farid
Nazha
GAEL
Ibrahim
Teddy
Mourad
Mehdi
Jean pierre
… Hervé, ERIC, Nadège, Jean, Fred, Vanessa, Gregory, Boris, Romain, Yacin, Gregory, Christopher …

J’arrête là, la liste est encore très longue … et majoritairement masculine 🙂 Mais heureusement qu’il y a quelques femmes d’exception. En voila un exemple : www.serenity-vtc.fr Je n’ai pas eu la chance de l’avoir comme cliente mais j’ai eu l’occasion de discuter avec elle. Elle a tout compris au métier ! Regardez son site, regardez la qualité de ses photos, c’est magnifique ! Allez voir aussi sa page Facebook.

 

J’aimerais finir sur un message d’espoir et de motivation. Vous dire que tout est possible, rien n’est perdu ! Il faut rebondir.

 

La vie est dure mais ça passe, tout passe !

 

   00325689-1    00325689-22